top of page
Rechercher
  • ficiemilie

Le TDAH à travers les âges


Le TDAH est un trouble neurodéveloppemental, c'est à dire qu'il débute dans l'enfance et persiste dans la grande majorité des cas de façon symptomatique à l'âge adulte. Rappelons qu'il touche approximativement 4 à 6% des enfants et 2 à 4% des adultes.

Le TDAH est composé de deux grands domaines : l'inattention d'une part et l'hyperactivité impulsivité d'autre part.


Si les symptômes du TDAH demeurent les mêmes peu importe l'âge auquel le diagnostic est posé, l'expression des symptômes peut différer en fonction de l'âge de l'individu: enfance, adolescence, âge adulte.


Chez l'enfant l'hyperactivité et l'impulsivité sont davantage présents puisqu'un enfant à vraisemblablement moins de stratégie de compensation ou, en tout cas, il est moins en mesure de les mettre en place. Par ailleurs, les enfants seraient aussi moins conscients de leurs difficultés mais plus sujet à s'attribuer à eux-mêmes leurs difficultés plutôt qu'à un trouble.


L'adolescent ayant un TDAH peut manifester une baisse de motivation importante qui serait en lien avec la nécessité d'obtenir une stimulation plus importante pour activer le système de récompense. Des difficultés quant à son rôle dans le groupe social peuvent apparaître. Enfin, il n'est pas rare de constater l'émergence de problème de sommeil ce qui va influencer directement la régulation de l'attention, mais aussi des émotions. Ceci peut conduire l'adolescent, notamment s'il n'est pas accompagné dans le cadre du TDAH, a développer des troubles anxieux ou dépressifs.


Chez l'adulte, on observe globalement les mêmes symptômes mais avec une atténuation voire parfois une disparition des symptômes d'hyperactivité ou d'impulsivité. Par exemple, un adulte ne va pas grimper partout mais peut avoir des difficultés à rester tranquille dans certaines situations comme des réunions ou des événements ennuyeux. L’hyperactivité à l'âge adulte peut se manifester par des prises de risques, par exemple: impatience dans les bouchons.

A l'inverse, les difficultés attentionnelles peuvent croître du fait d'une augmentation des exigences qu'elles soient professionnelles (tâches administratives, délais non respectés, etc), familiales (difficulté à effectuer des tâches du quotidien comme l'administratif, des tâches ménagères, planifier le quotidien ou des oublis de tâches, etc.), sociales (oublis de rdvs, de tâches, etc.). Ceci peut aussi amener à des débordements émotionnels, des conflits, incompréhensions, etc.

Le nombre de comorbidités (= trouble qui accompagne le TDAH) à tendance à augmenter avec l'âge que ce soit un trouble dépressif, des troubles anxieux, des abus de substances, trouble de la personnalité, etc.


Lors de la démarche à visée diagnostique du TDAH chez un adulte il est alors très important de revenir sur les différentes étapes de vie depuis son enfance jusqu'au moment de la consultation afin de retrouver l'expression des symptômes du TDAH, mais également dans un processus d'une démarche différentielle de distinguer la présence d'un trouble qui pourrait mimer des difficultés similaire à un TDAH ou encore de comorbidités associées, c'est à dire, si la personne en consultation présente un TDAH associé à un ou plusieurs autres troubles. Ceci afin de favoriser la meilleure prise en charge.


68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page